CE FORUM FERME: INSCRIVEZ VOUS SUR http://newforez.cistes.net


L'écriture est désormais verrouillée, seule la lecture reste permise.

 Bienvenue Invité ( Connexion | Inscription )

Aide | Recherche | Membres

 
SOLUTION DE "SUR LA TERRE COMME AU CIEL"
« Sujets Anciens | Sujets Récents » Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet
David GILLE
Ecrit le: mercredi 06 juin 2007, 13:51


Dieu de Cistes.net Membre du CRAB


Groupe: The Riddle Factory Team
Messages: 5361
Membre N°: 1267
Inscrit le: 07-mai 05



Avertissement : Newforez ne proposant pas la police "Symbol" permettant d'utiliser les lettres grecques, celles-ci s'affichent ci-dessous en caractères latins.


SOLUTION DE « SUR LA TERRE COMME AU CIEL »

Dans l'Univers, les objets célestes sont des milliards. C'est 1679 qui vous aidera à trouver le bon."

"La première idée qui venait à l’esprit était, évidemment, de considérer "1679" comme étant l’an 1679.

Mais en faisant des recherches sur cette année, le Chercheur se trouvait vite devant autant de fausses pistes. Comme aucun indice particulier ne l’engageait dans cette voie, il devait donc se rendre au plus simple : le bon objet céleste se trouvant parmi des milliards, il suffisait de considérer le mot "milliards", et voir ce que l’on pouvait en tirer avec "1679".

1 = 1ère lettre du mot "milliards", soit M, 6 = 6ème lettre, soit A, 7 = 7ème lettre, soit R, et 9 = 9ème lettre, soit S, soit MARS.


"Parmi ses diverses positions, trouvez celle qui est en LI, et celle qui est en MS."

Il y a en France plusieurs villages ou lieudits s’appelant "Mars". Il fallait trouver, parmi leurs diverses positions sur le territoire, les deux suivantes : celle qui est en "LI", et celle qui est en "MS".

Pour cela, s’étant déjà intéressé aux lettres du mot "milliards", il était logique de continuer dans ce mode. Ainsi, LI signifiait 42 (L = 4ème lettre du mot milliards, et I = 2ème lettre). Par le même procédé, MS signifiait 19.

"Celle qui est en LI" signifiait donc "Mars qui est en 42", soit dans le département de la Loire (au Nord-Est de Roanne) et "celle qui est en MS" signifiait "Mars qui est en 19", soit dans le département de la Corrèze (au Nord-Ouest de Gimel les Cascades).

Note : avec les lettres "L" et "I", on pouvait également obtenir 32, 35, et 45. En effet, il y a un autre "L" à la 3ème position dans le mot "milliards", et un autre "I" à la 5ème. Cela permettait donc de traduire aussi " LI" par 32, soit le Gers, par 35, l’Ille-et-Vilaine, et par 45, le Loiret. Mais seul le "Mars" situé dans le département de la Loire permettait de satisfaire aux exigences de la suite de l’énigme.


"De ces positions respectives, vous vous rendrez en un lieu qui est à 0,00000162188 UA (*), et à 0,000002396 UA (*). (*) Prendre les valeurs couramment arrondies".

"UA" signifie Unité Astronomique. C’est la distance moyenne de la Terre au Soleil, qui est couramment arrondie à 150 000 000 Km.

Ce lieu est donc à 0,00000162188 X 150 000 000 km = 243,282 Km, de Mars dans la Loire, et à 0,000002396 X 150 000 000 Km = 359,400 Km, de Mars dans la Corrèze. L’un des deux lieux précis (voir note ci-dessous), où se rejoignent ces deux distances, est le Mont Soleil (identifié dans le premier indice supplémentaire par un autre « MS »), dominant le village d’Espinasse, et le barrage de Serre-Ponçon, dans les Hautes-Alpes.

Note : trouver un point à partir des distances connues de deux autres est un simple problème de recoupement d’arcs de cercles. Ayant indiqué : "De ces positions respectives, vous vous rendrez…", (c'est-à-dire, d’abord, à partir de Mars dans la Loire, et ensuite à partir de Mars dans la Corrèze), cela permettait de n’avoir que deux points de chute possibles. Le bon point de chute était évidemment le Mont Soleil, son nom-même ne laissant aucune place au doute. (L’autre tombait dans la forêt des Grandes Ventes, près de Villardin, dans l’Aube ; ce qui était totalement étranger à l’univers de l’astronomie).


"De là (du Mont Soleil) "vous foncerez au plus vite" pour foncer au plus vite, il ne pouvait s’agir ici que d’utiliser la vitesse de la lumière. Sa vitesse très précise est de 299792458 m/s, et elle est couramment arrondie à 300000000 m/s, ou 300000 Km/s), "et vous y serez en 0,00259938 s." Ayant un temps et une vitesse, cela permettait de calculer la distance, en vertu de la simple formule : distance = temps X vitesse.

0,00259938 s X 300 000 000 m/s = 779 814 m, soit, un lieu distant de 779,814 Km du Mont Soleil.


"Sur ce cercle…", un cercle d’un tel rayon, tracé à partir du Mont Soleil, traverse une partie de la France (de la Bretagne au Pas de Calais) ; et, ensuite, un grand nombre de pays : la Belgique, Les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Autriche, les Pays des Balkans, l’Italie et l’Espagne. Aucun indice orientant particulièrement le Chercheur vers l’un ou l’autre de ces pays, le plus sage était évidemment de rester en France. Le trait tombait alors en plein cœur de la ville de Vannes, dans le Morbihan (identifiée dans le second indice supplémentaire par la description de son blason, « une hermine à écharpe d'hermine »).

"…un Hôtel de Ville représentera b Lep. Il vous faudra alors établir la bonne harmonie entre les choses afin que a Cru se mire dans l’eau, à quelques kilomètres au Nord-Ouest. Dans ces conditions, g Lup sera votre bonne étoile."

b Lep (appelée Nihal), a Cru (appelée Acrux), et g Lup, sont les noms des étoiles appartenant respectivement aux constellations Lepus (Le Lièvre), Crux (La Croix du Sud), et Lupus (Le Loup). Il s’agissait de constellations du ciel austral, dont il était facile de trouver une carte sur le web, dans une encyclopédie, etc..

Une fois ces trois étoiles identifiées, et leur place repérées dans leur constellation, il fallait se débrouiller pour faire coïncider b Lep et a Cru avec un point sur le terrain, étant entendu que l’Hôtel de Ville de Vannes représenterait b Lep, pour le départ de cette opération. Cette dernière permettait de trouver un troisième point sur le territoire, révélé à la fin par g Lup.

Toutes sortes de manipulations, propres à la débrouillardise de chacun, étaient possibles afin d’établir les bonnes proportions de ce qui était demandé.

Sur une carte du ciel austral, il fallait :

1 - relever la position des trois étoiles
2 - tracer les lignes qui les relient
3 - relever l’angle intérieur formé par elles, au point a Cru (cet angle, d’environ 160°, servira à la fin pour orienter correctement le tout sur la carte terrain)
4 - mesurer la distance entre b Lep et a Cru, et celle entre a Cru et g Lup.

Ensuite, sur une carte du terrain, il fallait mesurer la distance que représentait b Lep à a Cru, c'est-à-dire celle allant de l’Hôtel de Ville de Vannes jusqu’à un lieu qui devait coïncider avec a Cru (l’eau dans laquelle se mirait a Cru). Il s’agissait de l’Etang de la Forêt, près de la Forêt Domaniale de Lanvaux, à quelques kilomètres au Nord-Ouest de Vannes (19,2 Km exactement).

Connaissant trois distances - deux qui ont été relevées sur la carte du ciel (b Lep à a Cru, et a Cru à g Lup), et une troisième relevée sur le terrain (de l’Hôtel de Ville à l’étang) - ces données étaient nécessaires et suffisantes pour calculer quelle distance a Cru à g Lup représentait sur le terrain.

Pour cela, Il fallait appliquer la simple règle du rapport d’homothétie qui permet, à partir de trois longueurs connues, de trouver une quatrième, proportionnelle aux trois autres, et que nous appellerons X :

C divisé par X = A divisé par B
« C » est la distance, relevée sur la carte du terrain, entre l'Hôtel de ville et l'Etang
« A » est la distance, relevée sur la carte du ciel, entre b Lep et a Cru
« B » est la distance, relevée sur la carte du ciel, entre a Cru et g Lup

Pour extraire la valeur de X :

A x X = C x B

X = (C x B) : A


"Dans ces conditions, g Lup sera votre bonne étoile. "

Depuis l’étang, en tirant la ligne de longueur X qui fait un angle de 160° par rapport à la ligne Hôtel de ville / étang, l’étoile g Lup tombait alors sur le rond point de l’Etoile, dans la forêt de Camors. Quelles que soient les échelles des cartes "ciel et terrain" sur lesquelles les distances avaient été relevées pour établir les proportions, g Lup (extrémité de la distance appelée X) tombait toujours sur ce point du territoire.

Selon les cartes du ciel utilisées, la précision des distances entre les étoiles pouvait varier légèrement, ainsi que l’angle intérieur formé au point a Cru, par les lignes reliant les trois étoiles. Bien que pouvant varier de 156° à 160° selon le document utilisé, cet angle permettait de s’orienter et de voir que g Lup coïncidait avec la forêt de Camors. En affinant au 1/25000ème le nom du lieu ainsi trouvé, rond point de l’Etoile, confirmait au Chercheur la découverte du lieu final.

Note : Lorsqu’on avait établi les bons rapports entre tous les éléments, ces marges d’erreur étaient donc négligeables et n’empêchaient nullement de réussir. La précision au micron n’étant pas requise pour arriver au but, on pourrait s’étonner alors de ces nombres aux décimales sans fin : c’était tout simplement pour respecter la justesse des solutions lorsque les opérations étaient faites en sens inverse, pour vérification. Ce qui est plus conforme que d’avoir un résultat se terminant par XXX,99999999999999.[/i][/I]

"La PubliCiste se trouve non loin de là (Voir photo ci-dessous)."

A environ 200 à 250 m vers le Sud-Sud-Est du rond point de l’Etoile, se trouvent deux menhirs. L’un est appelé "Menhir Bihan", qui signifie "Petit Menhir", et l’autre, "Menhir Braz", ou "Men Vras", qui signifie "Grand Menhir". Ils sont aussi nommés "Menhirs de l’Etoile". Majestueux, et assez impressionnant dans l’ombre de l’allée forestière, le plus grand mesure 3,70 m de hauteur. C’est au pied de celui-ci qu’était cachée la PubliCiste.

Le mégalithe ne présentant pas d’anfractuosités suffisamment larges pour l’accueillir, elle était exceptionnellement enfouie à son pied (identifiable avec la photo), sous 10 à 15 cm de terre, et enroulée de chatterton noir.


Commentaires.

La première personne à avoir décodé "Mars" à l’aide de 1679 fut Choufou, le 27 mars.

Choufou a été également la première personne à avoir compris que LI et MS permettaient d’identifier deux départements où l’on trouvait des lieux appelés "Mars". C’était le 1er avril.

La première personne à nous avoir fourni la localisation exacte fut Titelou, le 5 juin.

Dans la nuit du 5 au 6 juin, la PubliCiste a été trouvée par Devin, membre d’une équipe composée également d’Al-Cab et Géminé.

A noter. Quelques Chercheurs avaient trouvé Vannes depuis belle lurette, mais, curieusement, ils n’avaient pas jugé bon de se déplacer ou d’envoyer quelqu’un vérifier au pied du menhir ! Ce n’est qu’àprès la diffusion du 2ème indice que les choses ont commencé à bouger…

ALBUM SOUVENIR :

user posted image

Cette PubliCiste était sponsorisée par la Maison de l'Astronomie.

--------------------
cistes.net / cistrail.net
 
    Top
0 Utilisateur(s) sur ce sujet (0 Invités et 0 Utilisateurs Anonymes)
0 Membres:
0 réponses depuis le mercredi 06 juin 2007, 13:51 Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet

<< Retour vers Les Solutions des Publicistes

 




[ Temps d'Exécution du Script: 0.0248 ]   [ 12 requêtes utilisées ]   [ GZIP Activé ]